James Marshall Hendrix

27 novembre 1942 – 18 septembre 1970

Largement reconnu comme l’un des musiciens les plus créatifs et influents du 20ème siècle, Jimi Hendrix fut un pionnier des possibilités explosives de la guitare électrique. Son style innovant, combinaison de fuzz, de feedback et de distorsion contrôlée, fut à l’origine d’une forme musicale nouvelle. Il est à noter que sa fulgurante ascension musicale se soit déroulée en quatre courtes années alors qu’il ne savait ni lire ni écrire la musique. Son langage musical reste une influence constante pour une myriade de musiciens modernes, de George Clinton à Miles Davis ou Steve Vai et Jonny Lang.

Jimi Hendrix, né Johnny Allen Hendrix le 27 novembre 1942 au King County Hospital de Seattle, sera plus tard rebaptisé James Marshall par son père, James “Al” Hendrix. Le jeune Jimmy (comme on l’appelait alors) se prend d’intérêt pour la musique, influencé par la plupart des artistes majeurs de son temps comme B.B. King, Muddy Waters, Howlin’ Wolf, Buddy Holly, et Robert Johnson. Totalement autodidacte, Jimmy compense son incapacité à lire la musique par l’intensité de son écoute.

Al avait remarqué l’intérêt de Jimmy pour la guitare et se souvient : “Je faisais faire à Jimmy le ménage de la chambre quand je n’étais pas là, et quand je rentrais, je trouvais des poils de balai au pied du lit. Je lui demandais ‘Et bien, tu n’as pas balayé le sol ?’ et il répondait ‘oh si, je l’ai fait’. Mais je compris plus tard qu’il s’asseyait sur le lit et grattait le balai comme une guitare.” Al dégota alors un vieil ukulélé à une corde qu’il donna à Jimmy, un immense progrès après le balai.
Durant l’été 1958, Al achète pour cinq dollars à un de ses amis une guitare acoustique d’occasion pour Jimmy. Peu de temps après, Jimmy intègre son premier groupe, The Velvetones. Au bout de trois mois, il quitte le groupe pour se consacrer à ses propres activités. L’été suivant, Al offre à Jimmy sa première guitare électrique, une Supro Ozark 1560S ; Jimmy l’utilisera quand il rejoindra The Rocking Kings.

En 1961, Jimmy quitte la maison pour s’enrôler dans l’armée américaine et, en novembre 1962, obtient de porter le blason du “Screaming Eagle” des divisions parachutistes. Pendant son séjour à Fort Campbell (Kentucky), Jimmy forme The King Casuals avec le bassiste Billy Cox. Libéré suite à une blessure lors d’un saut en parachute, Jimmy commence à travailler comme guitariste de séance sous le nom de Jimmy James. Vers la fin 1965, Jimmy a déjà joué avec plusieurs têtes d’affiches : Ike and Tina Turner, Sam Cooke, the Isley Brothers et Little Richard. Jimmy se sépare de ce dernier pour former son propre groupe, Jimmy James and the Blue Flames, délaissant le rôle d’accompagnateur pour celui plus en vue de lead-guitariste.

Fin 1965 et début 1966, Jimmy tourne dans les petits clubs de Greenwich Village, attirant l’attention de Chas Chandler, bassiste des Animals, lors d’un concert au Café Wha ? La prestation de Jimmy impressionne Chandler qui revient en septembre 1966 et signe un accord avec Hendrix en vue de l’envoyer à Londres et de former un nouveau groupe.

Passant du role de bassiste à celui de manager, le premier acte de Chandler est de renommer Hendrix “Jimi”. Très rapidement, le tout nouveau Jimi Hendrix Experience, composé du batteur Mitch Mitchell et du bassiste Noel Redding, alimente la rumeur londonienne en cet automne 1966.

“Hey Joe”, le premier simple de l’Experience, reste dix semaines dans les charts anglais, culminant en 6ème position au début 1967. Ce simple est rapidement suivi d’un album, “Are You Experienced”, une mosaïque musicale psychédélique, riche des hymnes d’une génération. “Are You Experienced” est resté un des albums rock les plus populaires, grâce aux titres “Purple Haze,” “The Wind Cries Mary,” “Foxy Lady,” “Fire,” ou “Are You Experienced?”

Bien que Hendrix remporte un succès foudroyant en Angleterre, ce ne sera qu’à son retour aux Etats-Unis, en juin 1967, qu’il enflammera le public du Monterey International Pop Festival avec sa version incandescente de “Wild Thing.” Du jour au lendemain, The Jimi Hendrix Experience devient l’une des formations les plus populaires et ses tournées sont parmi les plus lucratives au monde.

“Axis: Bold As Love” succède à “Are You Experienced”. En 1968, Hendrix acquiert une maîtrise accrue de sa direction musicale. Il se familiarise longuement avec les tables de mixage de studio, dont chaque bouton, chaque manette l’aide à clarifier sa vision.

 

De retour aux Etats-Unis, Jimi Hendrix crée son propre studio d’enregistrement, Electric Lady Studios, à New York. Le nom de ce projet est à l’origine de sa production la plus ardue, le double album “Electric Ladyland”. Mais les exigences des tournées et du travail en studio au cours de l’année 1968 pèsent sur le groupe qui se sépare en 1969.

L’été 1969 est celui d’un nouvel essor émotionnel et musical de Jimi Hendrix. En août 1969, à l’occasion de sa performance au Woodstock Music & Art Fair, Jimi réunit une formation éclectique nommée Gypsy Sun & Rainbows, avec Mitch Mitchell, Billy Cox, Juma Sultan et Jerry Velez. Un des sommets de sa prestation de Woodstock, une version sacrilège de “Star Spangled Banner,” (l’hymne américain), mettra en transe le public détrempé du festival.
1969 sera aussi l’année d’une nouvelle collaboration décisive avec le bassiste Billy Cox et le batteur d’Electric Flag, Buddy Miles. Sous le nom de Band Of Gypsys, le trio se lance dans une série de quatre concerts de Nouvel-An les 31 décembre 1969 et 1er janvier 1970. Les moments forts de ces concerts sortiront au milieu des années 70 sur l’incontournable album “Band Of Gypsys” puis en 1999 sur le double album “Live At The Fillmore East”.

Au cours de l’année 1970, Jimi réintègre le batteur Mitch Mitchell et en compagnie de Billy Cox à la basse, le trio reforme The Jimi Hendrix Experience. Le groupe enregistre en studio plusieurs titres pour un nouveau double album, provisoirement intitulé “First Rays Of The New Rising Sun”. Malheureusement, Hendrix ne pourra voir l’aboutissement de ce projet d’abord à cause de son planning de tournée surchargé, ensuite en raison de son tragique décès le 18 septembre 1970. Par chance, les enregistrements retenus par Hendrix pour l’album sortiront avec le soutien de sa famille et de l’ingénieur du son Eddie Kramer en 1997 sur l’album “First Rays Of The New Rising Sun”.

Entre les maquettes et les enregistrements finalisés, Jimi Hendrix a créé un extraordinaire ensemble de chansons au cours de sa brève carrière. La musique de Jimi Hendrix intègre les influences du blues, du rock, du rhythm & blues et du jazz en un éventail de styles qui en fait l’une des figures les plus marquantes de l’histoire de la rock music.